Améliorer la vie nocturne en Suisse

Auteur
AmendolaD_GomesB
Statut
Déposé
Chaîne
Politicien-ne-s

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Description du souhait

Notre souhait
Notre souhait est d’améliorer la vie nocturne en Suisse. Nous trouvons bien triste de voir nos villes sans vie à partir d’une heure du matin en plein été. Imaginez-vous les bienfaits sociales et économiques que cette idée peut avoir pour notre société.

Explication de notre souhait
Nous aimerions changer plusieurs points pour créer un véritable esprit, une véritable animation nocturne. Nous aimerions une ouverture prolongée pour les bars, restaurants, boites de nuits, cinémas, centre de loisirs. Une organisation d’évènements (Concerts, spectacles, soirées à thème) serait aussi une bonne idée pour justement améliorer la vie nocturne. Et pour que tout le monde rentre chez soi en toute sécurité, améliorer les transports de nuit (Taxi, Transports en commun, navettes spéciales) serait une chose nécessaire pour cette vie nocturne que nous vous proposons. Bien évidemment les idées que nous évoquerons plus tard seront pour changer nos nuits d’été. Nous sommes bien conscients du grand froid hivernal en Suisse.

Motivation

Justification de nos motivations
Pour comprendre nos motivations, nous devons avant tout nous présenter. Je m’appelle Beatriz, j’ai 17 ans et je vis en Suisse depuis mes 10 ans. Je viens de Pombal, une ville au centre du Portugal, une ville où la vie nocturne est plus développée que dans nos villes en Suisse. Je m’appelle Diego, j’ai 19 ans et je suis né en Suisse. Je suis originaire d’une ville italienne près de Rimini, Fano. Dans cette région de l’Italie, la vie nocturne est plus que développée. Comme nous sommes deux étrangers vivants en Suisse, nous trouvons bien dommage la situation dans notre pays d’accueil. Nous aimerions pouvoir passer de bonnes soirées comme nous le faisons dans nos pays d’origine et faire découvrir cette ambiance magnifique aux autres habitants de la Suisse. Nous avons tous passé des soirées inoubliables avec nos proches, nos amis et parfois même des inconnus. Nous sommes de l’avis que de vraies relations se créent en faisant la fête. Nous pensons que pour souder la société suisse, améliorer la vie nocturne serait une des clés importantes. Et si nous prenons le proverbe : Le temps, c’est de l’argent. La période où les bars, restaurants, boite de nuit, etc. sont fermés, se sont des rentrées d’argent, perdues.

Nos pays voisins
Dans nos pays voisins, la vie nocturne est plus développée. Cette différence est présente car plusieurs choses changent énormément entre la Suisse et l’Italie, la France, etc. Par exemple les horaires de fermeture des bars : UBar, Lausanne, ferme ses portes à deux heures du matin le vendredi et samedi. Il Baretto, Fano, Italie, ferme ses portes à quatre heures du matin tous les jours de la semaine. Copenhagen, Lisbonne, Portugal, ferme ses portes à six heures du matin tous les jours de la semaine. Les horaires sont aussi plus larges pour les boîtes de nuit, les centres de loisirs. Cette petite différence a un grand changement sur la vie nocturne. Les personnes resteraient plus longtemps en ville donc alimenteraient cette ambiance de vie que nous espérons retrouver en Suisse. Pour améliorer la vie nocturne en Suisse, nous avions aussi pensé à mettre en place plus d’activités en ville, dans les bars, etc. Des concerts, des stand-ups, des sketchs avec plusieurs acteurs seraient selon nous une bonne idée. Ce genre d’activité est une chose qui se fait dans nos pays voisins et qui créent une ambiance de bonne humeur et de rire collectif avec tous les habitants d’une ville.

Méthodes pour concrétiser cette idée
Nous sommes bien conscients qu’il y ait un risque que cette idée ne fonctionne pas en Suisse, que ces changements engendrent plusieurs problèmes : nuisance sonore, personne très ivre sur la voie publique, violence, etc. Evidemment nous devions parler de ces problèmes mais nous sommes certains que ces situations seront provoquées par une infime minorité de la population suisse, donc peu de débordements. Pour mettre cette idée en place nous pensions faire des tests dans plusieurs villes de Suisse afin de voir si cette proposition est envisageable ou complétement utopique. Imaginons une ville en Suisse romande, une ville en Suisse alémanique et pour finir une ville en Suisse italienne où les horaires des établissements seraient ouverts plus longtemps la nuit et plusieurs événements seraient organisés. Après un certain temps, nous ferions un bilan pour voir les résultats et voir si cette idée est à répandre dans toute la Suisse ou carrément à oublier, ce qui serait à notre avis très triste.

Timeline

11.03.21

Souhait reçu.