Analyse sondage jeunesse pour la Ville de Genève

Instagram_Screenshot_ChangeTaVille

Le sondage jeunesse, accessible sur engage.ch/fr/geneve pendant toute la durée de la campagne (01.02-18.04.21) a été rempli par 59 jeunes. 

Résultats :

  • La source d’information primaire pour les participant-e-s sont les réseaux sociaux (76%), suivi par leur famille (52%) et leur lieu de formation (43%). 
  • Le sujet qui suscite le plus d’intérêt chez les jeunes sont les questions internationales, avec 67% des participant-e-s qui indiquent un grand ou très grand intérêt. La politique nationalereprésente la deuxième source d’intérêt; 64% des jeunes se disent intéressé-e-s voir très intéressé-e-s. La politique cantonale intéresse un peu plus de la moitié des jeunes (51%) et la politique locale suit avec 42%.
  • De manière générale, plus de la moitié des jeunes (55%) s'intéressent plutôt ou beaucoup à la politique et 42% s'intéressent à la politique communale. 
  • La proportion de jeunes qui déclarent n'avoir encore rien eu à faire avec la politique à l'école est de 11 %. La plus grande partie (39 %) ont déclaré avoir appris quelque chose sur la politique en Suisse, 27 % sur la politique à l'étranger et environ un quart (23%) disent avoir appris quelque chose sur le plan de la politique communale.
  • Une majorité des participant-e-s à l'enquête (71%) ont déclaré qu'ils-elles ne pensent pas ou plutôt pas que leur voix ne compte dans la Ville de Genève. 
  • 95% des participant-e-s souhaitent changer quelque chose à la Ville de Genève. Seuls 21% savent ce qu'ils et elles doivent faire pour changer ce qui les dérange. Deux tiers des jeunes (67%) aimeraient changer quelque chose, mais ne connaissent pas les outils pour y arriver. 
  • La grande majorité des personnes interrogées (90%) ont déclaré qu'ils-elles aimeraient être soutenu-e-s par des personnes ayant des compétences comme des politicien-e-s. 
  • Enfin, il a été demandé aux jeunes s'ils-elles souhaitaient avoir de nouvelles possibilités de participation. 70% ont répondu par l'affirmative, ce qui est un résultat très clair et confirme une fois de plus que la jeune génération souhaite s’impliquer et participer à la politique locale.
  • Structures de participation : 91% des jeunes adhèrent au crédit jeunesse et utiliseraient cette forme de participation. Le droit de vote des mineurs suit, avec 67% de participant-e-s qui souhaiteraient participer aux votations en dessous de l’âge de 18 ans. Cependant, le droit de vote des mineurs reçoit aussi le plus de scepticisme; avec un cinquième des jeunes doutant de cet outil de participation. 

De manière générale, il existe un grand potentiel pour une plus grande implication des jeunes dans la Ville de Genève. Ci-dessous veuillez trouver l'analyse complète du sondage jeunesse.