Pour un service intelligent

Auteur
TheRockyShow
Statut
Déposé
Chaîne

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Description du souhait

Le 20 février, le conseil fédéral proposait 8 mesures pour rendre le service civil moins attractif. C'est sûr qu'avec une durée déjà 1.5x supérieur au service militaire, le service civil était très attractif ! Plutôt que de se poser la question qui s'impose, soit, pourquoi les jeunes se désintéressent du service militaire, nos politiques préfèrent rendre le service civil encore plus difficile. Quelques efforts ont été fait pour rendre le service militaire plus sexy, mais ces réformes montrent bien le décalage entre la réalité de la jeunesse et la perception qu'en ont nos politiciens plus agés. Non, nous n'avons pas besoin pauses-smartphones. Non, dormir peu et dehors ne nous dérange pas. Non, nous ne sommes pas faibles, fainéants, irrespectueux... Au contraire, aujourd'hui, seuls ceux qui veulent faire l'armée le font, c'est à dire que nous sommes là pour vivre une expérience, apprendre à nous dépasser, à repousser nos limites. Mais ce qui change peut-être avec les générations précédentes, c'est que nous ne tolérons plus l'absurdité et l'incompétence. Le service militaire aujourd'hui se résume à courir pour attendre et attendre pour courir, le tout pour satisfaire des ordres inutiles et flatter l'égo de quelques gradés. Nous pourrions pourtant y apprendre des compétences essentielles, tant pour l'armée que le civil, être utile à la société, autrement qu'en brûlant inutilement ses impôts, et contribuer à la sécurité de manière active et efficace ! Voici donc ma proposition : Un service à la société d'une durée totale d'un an, divisé en deux blocs principaux, le service à la protection et le service civil, de 6 mois chacun. Service à la protection (6 mois) : Une première partie de 4 à 6 mois correspondant à l'école de recrue actuelle. Suivie d'une deuxième partie d'une durée complémentaire à la première, qui équivaudrait à la protection civile, mais en bien plus poussé, où les jeunes seraient formés pour devenir samaritains/sapeurs pompiers/sauveteurs etc. Les personnes inaptes au service militaire, suivrait pendant 6 mois ces formations, avec éventuellement des affectations. Service civil (6mois) : Semblable au service civil actuel, plus ouvert et avec plus de possibilités. Quelques remarques : Pour le bon fonctionnement de l'armée, le service long est maintenu, afin de combler le manque de personnel, dû à la suppression des cours de répétitions. Ces personnes ne sont donc pas astreintes au service civil. Les cadres également. Il ne sera plus possible d'éviter, au moyen d'une taxe, le service à la société. Les objecteurs de consciences et les personnes inaptes seront affectées à la protection et au service civil. Avec un système de ce genre, la Suisse peut à la fois assurer sa sécurité militaire, mais aussi civile ? Imaginez des milliers de jeunes formés aux premiers secours, pas juste les bases, mais de manière avancée, des samaritains, des pompiers etc.

Motivation

En plus d'apporter un gain énorme de sécurité à la société, ces jeunes obtiendront de compétences essentielles pour leur vie privée et professionnelle. Ce système aura l'avantage d'être utile tant à la société, que ce soit par l'apport sécuritaire que par le service civil, qu'aux individus, pour qui cela représentera une expérience unique et enrichissante, tant culturellement que professionnellement ou personnellement. J'espère avoir été suffisamment clair dans mes idées et vous avoir convaincus.