Accès aux universités suisses

Auteur
Mirja Mätzener
Status
en cours
Chaîne

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Description du souhait

Je trouve qu’il est temps que les titulaires d’une maturité professionnelle aient également la possibilité d’étudier à l’université dans leur domaine respectif sans avoir à passer par une passerelle au préalable. L’accès aux hautes écoles pourrait également être lié à une certaine moyenne de notes. Le système actuel me semble un peu dépassé.

Motivation

Selon moi, les titulaires d’une maturité professionnelle en économie ont plus de connaissances spécialisées dans le domaine de l’économie et du droit que les étudiants de gymnase. Pour étudier le droit à l’université, un diplômé de l’école moyenne d’économie doit passer par une passerelle après avoir déjà eu deux ans de droit à l’école, contrairement à de nombreux élèves du gymnase, et doit rattraper en un an le matériel du gymnase. Les matières physique, chimie et biologie en particulier, qui ne sont pas enseignées lors d’une formation commerciale, causent des difficultés. On peut se demander dans quelle mesure ces sujets sont utiles dans des études ultérieures de droit ou d’économie. Dans certains domaines, la voie de la passerelle me paraît particulièrement judicieuse. Ainsi, un employé de commerce a par exemple encore la possibilité de devenir médecin. Mais pourquoi une personne qui souhaite poursuivre ses études dans son domaine devrait-elle faire un détour par une passerelle ?