Adaptation des standards de légumes en Suisse

Auteur
Mirja Mätzener
Statut
Succès
Chaîne
Politicien-ne-s

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Description du souhait

Nous voulons que moins de fruits et légumes soient triés et détruits pour des défauts de beauté. Pour cette raison, nous exigeons que les grands consommateurs et distributeurs modifient leurs critères de sélection en lien avec les caractéristiques de beauté et la taille pour toutes les variétés de légumes et de fruits. Afin d’atteindre notre objectif, une classification A et B, qui diffère par le prix et l’apparence, est nécessaire.

 

Motivation

Afin d’atteindre notre objectif, une classification A et B, qui diffère par le prix et l’apparence, est nécessaire.

La réalisation:

Le conseiller national Christian Imark a soumis une interpellation et le Conseil fédéral y a répondu. 

Timeline

13.06.19

Souhait reçu.

Treffen mit Nationalrat Christian Imark, welcher das Anliegen ausgewählt hat.

Nationalrat Christian Imark reicht diesbezüglich eine Interpellation im Nationalrat ein. 

Der Bundesrat nimmt Stellung zur Interpellation von Nationalrat Christian Imark:

Der Bundesrat erwähnt in seiner Stellungnahme das Postulat Chevalley, damit wurde der Bundesrat beauftragt, einen Aktionsplan zur Vermeidung von Lebensmittelabfällen auszuarbeiten. "Dieser wird bereits bestehende und gegebenenfalls neue, freiwillige Massnahmen sowie flankierende Massnahmen seitens Bund beinhalten. Die verschiedenen Akteure der Lebensmittelbranche sind aufgefordert, Lösungsansätze zur Reduktion von Lebensmittelverlusten zu suchen und umzusetzen. Die Vermarktung und Verarbeitung von Gemüse und Früchten, die nicht den gängigen Selektionskriterien entsprechen, ist ein möglicher Ansatz." (Quelle)