Frein au changement climatique

Auteur
Aneschka Berchtold
Statut
en cours
Chaîne
Politicien-ne-s

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Description du souhait

Un frein au changement climatique similaire au frein à l’endettement devrait être mis en place. Le frein au changement climatique doit exiger que la compatibilité climatique de tous les objets traités au Palais fédéral soit vérifiée en premier lieu. Si un nouvel objet viole « l’Accord de Paris sur le climat » (si ce dernier compromet le respect de l’accord), il ne devrait être approuvé que dans des cas exceptionnels. Je suis convaincue qu’un tel frein au changement climatique serait très efficace car il s’appliquerait à tous les domaines de la politique et donnerait ainsi plus de poids à la crise climatique.

Motivation

Un frein à l’endettement a été introduit il y a presque 20 ans en Suisse et ce dernier fonctionne parfaitement depuis. Le changement climatique est le plus grand défi de ma génération et de notre époque. Si nous n’agissons pas MAINTENANT, il sera bientôt trop tard, et c’est exactement là qu’intervient mon idée. Le frein au changement climatique aiderait la Suisse à respecter l’Accord de Paris sur le climat, dont elle est actuellement encore très éloignée. Nous occupons la troisième place en Europe en termes d’émissions de CO2 par habitant et la quatorzième place dans le monde. La population suisse ne représente qu’un 1 ‰ de la population mondiale, mais elle est responsable d’environ 1 % des émissions de CO2 ! Cela ne peut pas continuer comme cela, car je me préoccupe de mon avenir. Je suis persuadée que le frein au changement climatique serait un pas dans la bonne direction.

Timeline

03.09.20

Souhait reçu.

Das Anliegen wird von Franziska Ryser (Grüne) ausgewählt.

Aneschka und Franziska treffen sich zum Austausch. Sie beschliessen in der Herbstsession ein Postulat zum Anliegen einzubringen. Franziska merkt an, dass der parlamentarische Weg oft länger geht und schlägt vor, gleichzeitig auch die Medien und die Öffentlichkeit auf die Idee der Klimawandelbremse aufmerksam zu machen. 

Aneschka stellt das Anliegen den Jugendparlamente und beim Klimastreik vor und schaut, wer die Idee unterstützen würde. Franziska fragt bei den Grünen nach, wie sie zur Idee stehen. 

Bei einem weiteren Treffen zwischen Aneschka und Franziska wird das Postulat finalisiert und über das weitere Vorgehen entschieden.

Franziska Ryser reicht im Nationalrat das Postulat "Klimabremse. Ein Pendant zur Schuldenbremse für die Klimapolitik" ein. 

Das Postulat und die Stellungnahme des Bundesrates sind hier zu finden. Das eingereichte Postulat wurde noch nicht im Nationalrat behandelt.